Remplacement de produit : le papier de toilette

Au début, j’voulais pas.

C’était un NON catégorique.

NO. WAY.

Finalement, après mûre réflexion, beaucoup de questionnements, deux trois cafés et une discussion avec mon Mari, j’ai changé d’idée.

Avec le même procédé que les mouchoirs, j’ai confectionné des morceaux de papier toilette lavable ! C’est raide dit comme ça hein ! ? Mais en fait, après ma « mûre réflexion », je me suis rendu compte que c’était ridiculement ingénieux !

Biens-faits environnementaux :

Même si le papier de toilette n’est pas déposé directement dans nos poubelles, il est un déchet colossal. J’ignore la quantité qu’une famille peut disperser en papier pendant une journée complète, mais ce doit être trop. Beaucoup trop. Par ce simple geste, nous sentons que nous faisons une différence !

Biens-faits économique :

Si acheté en spécial, pour une famille de quatre personnes, je calcule environs 20$ par mois de dépenses pour quelque chose qui se retrouve à l’eau. Et le mois prochain, c’est un autre 20$ de dépensé inutilement. Au bout d’une année, c’est 240$ qu’on met au toilette. ÇA, c’est raide !

Notre méthode :

Je vous explique comment notre famille procède. Je ne sais pas s’il en existe d’autres qui font comme nous. Par chez moi, les gens ne parlent pas beaucoup de l’essuyage de leurs parties génitales. Mais nous oui !

Au début, j’avais un peu, beaucoup refusé parce que des papiers cul lavables, c’est encore de la job de plus pour moi ! (Mon Mari les adore ces bonnes idées là !) Alors la règle d’or c’est que le papier ne doit servir qu’à essuyer les pipis. Je REFUSE, pour l’instant, les numéros deux. Les changements doivent se faire progressivement, autrement nous ne seront jamais capable de l’inclure en habitude de vie.

Pour ceux qui trouvent ça un peu « dégueux », ou qui prennent ce que j’écris au pied de la lettre, « essuyer les pipis », en fait, on parle de quelques gouttes de pipi. Très peu. Et je ne dois pas être la seule à aller aux toilettes cinquante fois par jour. Un moment donné, c’est plus de l’eau qu’autre chose !

Je dispose, juste sous l’évier, deux contenants : l’un avec les papiers de tissus propres, et l’autre pour les papiers utilisés. J’ai aussi pris la peine de coudre un sac en tissus, du même format que le contenant, pour le transport jusqu’à la laveuse, où je dépose aussi le sac de tissus pour un lavage bien mérité. Une méthode que je qualifierais de complètement géniale !

La famille :

En parlant de ce changement à nos familles respective, les premières inquiétudes ont été : Et nous ! ? On va utiliser quoi ! ? C’est là qu’on leur à dit : Vos doigts ! Ha ha ha ! Ben non ! On a encore du papier cul pour les invités, la famille, ET les numéros deux !

Si vous avez vous aussi des trucs géniaux, n’hésitez pas à nous les partager !

%d blogueurs aiment cette page :