Nos inspirations

Pour nos familles et amis, notre projet/défi zéro déchet ne les surprend pas. Ils nous connaissent et savent qu’on est fou fou sur les bords. Mais les gens qui viennent tout juste de nous découvrir aimeraient beaucoup savoir le comment et le pourquoi on se lance dans cette aventure rocambolesque.

Comment ! ?

Nous ne nous sommes pas levé un matin en nous disant : Tiens, me semble que j’arrêterais de faire des déchets moi ! ? Pas toi ! ?

Nop ! Tout d’abord, vous devez savoir que je vis avec un « geek » ! Un « nerds », une « bolle » ou si vous préférez, un garçon franchement intelligent et curieux ! (Yo, les girls, je l’ai marié, affaire classée !) Ce dude en question, c’est aussi un cinéphile. Et quand Hollywood produit de la merde, nous, on passe notre tour. C’est donc comme ça que nous en sommes venus à occuper nos soirées en visionnant des documentaires. Les documentaires ont un petit plus sur les films : Ils ont le pouvoir de changer une vie. Parfois plusieurs !

No impact man.

Le tout premier documentaire qui m’a semi bouleversé : No Impact Man. Une famille de trois personnes, Papa, Maman et enfant, tente de vivre une année sans aucune emprunte écologique. Ils coupent même l’électricité…Ils sont extrêmes. À voir…

Je n’étais pas du tout dans l’esprit « zéro déchet » à l’époque. J’étais une fille insouciante, qui vivais au jour le jour. Ben oui, ya des problèmes dans le monde. PIS ! ?

Avec cette mentalité, j’ai écouté le documentaire. Côline que je trouvais qu’ils exagéraient. Je me disais qu’ils se « cassaient le cul ». T’sé, quand vivre devient une corvée ! ? Lui me donnait l’impression d’avoir perdue la boule.

Par la suite, en discutant du documentaire avec mon Mari, je me suis rendue compte que lui, il ne trouvait pas que le dude avait exagéré…Oh là là. C’est là que j’me suis dis : JE choisis le prochain documentaire !

Pratiquement un an plus tard, on a réécouté le dit documentaire. (C’est une maladie chez moi : écouter deux à trois fois le même film…quand j’aime le film, ça passe de quinze à vingt fois…) Mon esprit était un peu plus ouvert que la première fois. Et quand c’est une deuxième écoute, on analyse beaucoup mieux. (Moi en tout cas !) J’ai vu le dude différemment. Ça m’a beaucoup fait réfléchir et ça nous a lancé sur une série d’autres documentaires sur l’environnement et notre emprunte écologique.

Earthlings

Ce documentaire m’a carrément giflé. Et j’ajouterais même que c’était une gifle à main fermée. OUTCH. C’est lui qui est responsable de tous nos changements alimentaires. Moi qui adore la routine, qui aime quand rien ne change et que tout est rangé au bon endroit, je venais de me faire dire par ma TV que je vivais mal. Que mes habitudes, c’était de la merde avec un grand M. La moi d’avant est morte en écoutant ce film.

Attention par contre. Je vous préviens, âmes sensibles, ce n’est pas pour les enfants et il y a de longs bouts où je me cachais les yeux. Ils nous montrent le vrai, du real. Hollywood est à des kilomètres. Ce film là, je ne l’ai écouté qu’une seule fois…

Le hic, c’est qu’après l’avoir visionné, on veut changer, on ressent l’urgence, mais on ne sait pas par où commencer…

Zéro déchet de Béa Johnson.

Je cherchais quelque chose qui nous aiderait à organiser notre changement à 180 degrés. Qui répondrait à mes millions de questions. Béatrice Johnson m’a offert la marche à suivre sur un plateau ! Son livre est devenu ma bible ! Mère de famille, elle a aussi fait le changement radical de vivre autrement.

Ce sont les étapes que ma famille et moi avons traversées avant d’en arriver là. On débute avec une prise de conscience. Puis, on entreprend des actions concrètes !

Conseil ultime

Non, ce n’est pas facile. Mais si je puis me permettre un conseil, un seul, j’irais avec celui-ci : Un changement à la fois. Attaquer une nouvelle vie sur plusieurs fronts vous épuisera.

Un changement à la fois.

Ma famille et moi avions une marche à suivre : Une nouvelle habitude par mois. Si au bout du mois la famille avait bien assimilé la nouveauté, on passait à la suivante.

Si vous avez, vous aussi, des titres de documentaires ou de lectures qui ont changé votre vie, vous pouvez nous en faire part par messagerie privé ou en commentaire sous l’article.

Ne jamais sous-estimer l’impact d’un petit changement.

%d blogueurs aiment cette page :