Remplacement de produit : les serviettes hygiéniques

Ahhhh l’an-vert des Crapules ! Quel beau projet ! Sympathique, écologique, rassembleur et oh combien gratifiant ! On en vient même à s’amuser là-dedans !

Je tripe ! J’adore !

Sujet délicat ! ? Sujet tabou ! ?

J’ai également été surprise de discuter d’un sujet tabou, avec plusieurs personnes, à plusieurs reprise !

Les femmes, et même quelques hommes, ne sont pas gênés du tout quand vient le temps de discuter de…menstruations !

TOM TOM TOM !

Surpris ! ?

Moi je ne le suis plus !

Je ne suis pas quelqu’un de prude, mais je sais qu’il y a des sujets qui parfois, rendent les gens mal à l’aise. Voilà quelques mois, quand nous discutions du projet mon Mari et moi, je savais que je devais trouver une alternative à mes serviettes sanitaires. Je me demandais si mes questions seraient bien reçues, si mes recherches aboutiraient à une alternative qui me plairais. Est-ce que j’étais pour choquer des gens ! ?

Par où débuter mes recherches ! ?

C’est donc en messages privés, sur mon facebook, que j’ai reçu environs (et je n’exagère même pas) une vingtaine de liens, d’articles et de messages me vantant la « Diva Cup ».

Je n’ai jamais été capable de supporter un tampon. Pour moi, le confort, c’est la qualité numéro un qu’un accessoire doit posséder pour m’aider à passer à travers cette semaine de merde qui revient chaque mois !

Mais je me suis aussi dis que le projet méritait qu’au moins, j’essaye ce gadget décris comme étant « LA nouvelle affaire ».

Ni une ni deux, pars à la pharmacie.

Trouve les « Diva Cup ».

OH, il y a deux modèles.

Après trois heures de recherches intenses, à savoir, mais quelle différence y a t-il entre ces deux modèles, j’allume enfin !

La boite rose est prévue pour les femmes de moins de trente ans, n’ayant jamais accouché.

La bleue, est destinée aux femmes ayant accouché ou ayant plus de trente ans.

Je n’aime pas dire combien je paye mes achats, pour la simple et bonne raison qu’il y a toujours quelqu’un pour venir faire suer, en disant que lui, il a payé moins cher ! Mais la « Diva Cup » se détaille environs à 30$.

Le hic, c’est que j’ai réussi à l’endurer…bah…un gros vingt secondes ! Je m’en doutais un peu, mais j’étais déçue. Comme vous vous en doutez, ce n’est ni remboursable, ni échangeable !

Débinée, j’ai poursuivi mes recherches.

vignette-serviettes-sanitaires

Une alternative qui me plait.

C’est là que je suis tombée en amour !

Des serviettes hygiéniques, lavables, durables et faites au Québec !

BINGO ! NOUS AVONS UN GAGNANT !

Avant d’en faire l’achat, je me suis dit que je devais calculer le nombre de serviettes que j’utilise durant ma semaine, pour ainsi en commander le nombre nécessaire.

OUF.

En moyenne, trente-cinq serviettes par semaine sont nécessaires. (serviettes jetables)

Euh…J’peux quand même pas acheter 35 serviettes, elles se vendent 20$ pour deux. Je veux perdre mon sang adéquatement, pas mes finances !

J’en ai d’abord commandé quatre. Quand elles sont arrivées, j’ai tout de suite su que je détenais « THE » alternative ! J’en ai donc commandé quatre autres. Étrangement, après plusieurs utilisations, j’ai compris que je n’aurais pas à tenir trente-cinq serviettes pour traverser ma semaine correctement ! Elles sont beaucoup plus absorbantes et confortables que les jetables et elles se nettoient facilement à la machine !

Je sais qu’il y a des demoiselles qui sont intolérantes à la colle sous les serviettes hygiéniques jetables. Les serviettes lavables n’en ont pas du tout ! Elles sont faites (si je ne me trompe pas) en chanvre et en coton. La vie est bien faite, elles ont également de petites attaches pour remplacer les « ailes ».

Pour ce qui est de l’entretient, chacune possède sa propre méthode. D’autres lavent à la main, d’autres font tremper avant de mettre à la machine. Il existe différents produits ! Faites vos recherches !

Les serviettes lavables et la « Diva Cup » reste de meilleures alternatives, et ce, même si vous n’avez pas la fibre écologique !

Bonne semaine Mesdames !

%d blogueurs aiment cette page :