Merci pour tout et rien

Merci pour tout et rien

Merci au mal !

Et je le pense vraiment.

moi,merci,jonathan,simard,auteur,activiste,artiste

Merci aux médias de masse de nous désinformer ou de ne pas nous informer du tout à propos des vrais enjeux planétaires. Grâce à eux, nous pouvons savoir quelle coupe de cheveux notre vedette préférée à choisi pour déambuler sur le tapis rouge; nous pouvons savoir combien de maîtresses un golfeur culbute par jour; nous pouvons savoir tous les détails sordides sur la vie privée de la coqueluche de l’heure. Fallait essayer de troquer l’information contre le divertissement pour comprendre que ce n’est pas toutes les connaissances qui en valent la peine.

Merci aux compagnies pétrolières d’avoir caché ou détruit la plupart des énergies libres pour ne pas perdre leur parts de profits. Grâce à eux, nous avons empoisonné l’air et détruit d’innombrables écosystèmes. Fallait essayer pour savoir que nous pouvions avoir une influence néfaste sur notre planète.

Merci aux corporations agroalimentaires qui dénaturent la génétique des plantes qui nous nourrissent. Grâce à eux, nous savons que ces pratiques ne répondent pas aux besoins alimentaires de la population, en plus de la rendre stérile au bout de trois générations. Fallait essayer pour savoir qu’on ne peut pas jouer à Dieu.

Merci aux religions monothéistes d’être de si mauvais modèles de spiritualité. La pédophilie, les croisades, les extrémistes, les femmes lapidées, les journalistes décapités et toutes les atrocités commises au nom de Dieu. Grâce à eux, nous savons que les croyances spirituelles, c’est libre à chacun d’entre nous d’y croire ou non et de nous faire notre propre histoire, sans faire d’histoire. Fallait essayer pour savoir que c’était cave.

Merci à notre société de consommation, qui est rendue tellement extrême que tout est jetable. Ça ne vaut plus la peine de réparer les choses, c’est moins cher d’acheter du neuf ! C’est plus rentable de faire construire nos merdes à l’autre bout du monde par des esclaves bon marché et de leur faire traverser la planète que de les concevoir ici ! Grâce à cette mentalité, nous n’aurons bientôt plus de ressources disponibles et nous avons désormais un nouveau continent tout en plastique à la dérive dans le Pacifique. Fallait essayer pour savoir que ça n’avait pas de sens.

Merci aux gouvernements du monde, qui prouvent jour après jour qu’ils  ne représentent pas le peuple. La corruption, la collusion, les campagnes financées par les corporations, les lois qui protègent les criminels, l’escroquerie et les élections truquées font partie inhérente du système en place. C’est inévitable, vu la place de l’argent dans le processus. Comme tout le reste, fallait essayer pour savoir que certains êtres humains (indignes de cette appellation) sont prêts à tout pour exploiter leurs semblables.

Surtout, merci aux banques et à tout le système financier qui créent de l’argent à partir de rien. La notion de dette, de profit, d’intérêt et d’inflation, que des idées ! Aucune réalité valable là dedans. Nous y avons tellement cru que nous avons mis cette idée au centre de nos vies, lui donnant plus de valeur que tout. Plus important que la famille; plus important que l’environnement; plus important que notre santé; plus important que la dignité humaine; plus important que vous ou moi. Mais l’argent n’est rien, même pas du vent ! Grâce aux trous du cul en cravate, nous savons qu’aucun système basé sur l’argent ne fonctionne vraiment, sauf pour les quelques privilégiés. Mais… fallait essayer pour savoir que ça ne fonctionne pas.

Encore une fois: Merci au mal !

Ceci étant dit, nous avons toujours laissé le mal l’emporter. Nous savons maintenant que le mal n’est pas un bon leader pour l’humanité. Nous avons essayé une panoplie de systèmes et de mentalités qui ne fonctionnent pas. Rien n’a permis à tous et chacun de prospérer dans un environnement sain. Alors, qu’attendons-nous pour cesser toute cette folie et enfin partager sans compter tout ce que cette belle planète a à nous offrir ? Je vais reprendre ici à ma façon une citation d’Edison: Nous n’avons pas trouvé un système de société qui fonctionne, nous en avons trouvé un millions qui ne fonctionnent pas. Reste à trouver la bonne !

Laissez un commentaire pertinent de préférence...