Automne 2019 = Frénésie

Automne 2019 = Frénésie

Comme la vie d’auteur est effrénée ! Des projets qui avancent, des séances de dédicaces qui se réservent, des enfants qui grandissent… Au moins, ça bouge ! C’est mieux que de stagner !

Salons du livre

Évidemment, je recommence la tournée des Salons du Livre. Pour l’automne, je serai présent aux salons du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de l’Estrie, de Rimouski et finalement de Montréal. Vous pouvez aller sur le site de So-Lam pour de plus amples informations à propos des dates et des heures où je serai en séance de dédicaces. Si vous venez me rencontrer avec vos jeunes, vous serez abasourdis par les dédicaces fantaisistes que je fais !

Contes So-Lam

Le troisième conte de la série sortira au début du mois d’Octobre. Mor-Lath l’étranger arrivera bientôt sur les tablettes des librairies du Québec, j’ai bien hâte de le présenter en salon ! Le conte de Mor-Lath va traiter des thèmes du racisme et de la résilience dans un univers toujours aussi flamboyant ! Je ne vous en dis pas plus, à vous de le découvrir ! En attendant, voici la couverture du livre, par l’illustrateur Rig :

Une série comme les autres

Et que ce passe-t-il avec mes livres d’horreur ? demanderez-vous. J’étais supposé les sortir cet automne… mais non ! À cause de changements d’employés chez Éditions ND, des délais inopportuns repoussent la sortie des deux premiers romans à 2020. Une Usine Comme Les Autres et Une École Comme Les Autres sont en révision finale et évidemment, je vous tiendrai au courant des développements. En attendant, j’ai commencé l’écriture du dernier tome de la trilogie, Des Individus Comme Les Autres. Au moment d’écrire ces lignes, j’en suis presque à 60 000 mots. Ce sera un monstre, tant dans le nombre de mots que dans l’horreur infusée dans l’histoire. Sans vouloir trop m’avancer, il devrait y avoir deux fois plus d’horreur dans le dernier tome que dans les deux premiers réunis. Pas que les deux premiers soient soft, rien n’est plus faux. Je n’assume même pas totalement toutes les horreurs que j’ai pu écrire là dedans. Mais le dernier… Je me réinvente… À suivre !

So-Lam Souvenirs du Deuxième Monde

En parallèle de tout ça, j’en suis à réviser le premier tome de la première trilogie de So-Lam : Entre les montagnes. Cette oeuvre titanesque est encore plus difficile à écrire que je ne l’avais d’abord imaginé. Écrire sans support visuel à propos de créatures qui n’existent pas, que personne ne connait et qui ne ressemblent à rien de connu est d’une complexité inouïe. Sans parler de la gestion de trois peuples distincts, des dieux vieux de plusieurs dizaines de milliers d’années, plus d’une vingtaine de personnages principaux, quatre langues différentes complètement inventées, c’est toute une aventure qui mérite de ne rien laisser au hasard. Pour m’assurer que tout est clair et le plus simple possible, je le révise accompagné de ma conjointe qui ne connait pas en profondeur l’univers de So-Lam. Ensemble, nous changeons l’ordre des chapitres, décidons de ce qui est vital à la compréhension, mais surtout ce qui l’entrave. Parfois, trop de détails, c’est pire que pas assez. Comme pour mes autres romans, je vous tiendrai au courant de leur développement. Promis !

Et la vie familiale ?

Mais ça ne vous concerne pas ! Ma vie privée m’appartient… Ha non, finalement… Avec tous les vols de données sur les banques, les cartes de crédit, les compagnies d’assurances et les multiples sites de réseautage, notre vie privée et nos données personnelles sont étalées au grand jour ! Et bien, sachez que mes deux adolescents vont bien à l’école et sont de futurs adultes accomplis. Ma vie de couple est tout aussi géniale, moi et ma femme fêtons nos vingt ans d’union cet automne. La vie est belle et je ne vous en dirai pas davantage ! Agace comme ça ! Bon automne !

Laissez un commentaire pertinent de préférence...

%d blogueurs aiment cette page :