Des photos inutilisables ou presque…

Des photos inutilisables ou presque…

Je suis tellement motivé ! Peut-être même trop, au point où je ne réfléchis pas assez. Ou pas de la bonne manière en tous cas… C’est mon côté artiste exalté.

C’est que, comprenez vous, je serai présent au Salon du livre du Saguenay Lac St-Jean pour faire la promotion des premiers Contes So-Lam réédités par Édiligne ! Je suis fou comme un balai ! D’ailleurs, en quoi c’est fou un balai ? C’est une expression mal adaptée, un peu comme mes nouvelles photos sont mal adaptées à mes besoins de marketing.

C’est que cette semaine, je me suis concocté un shooting photo tout seul. On dirait que d’une fois à l’autre, je ne me souviens pas comment c’est pénible de se prendre soi-même en photo. C’est beaucoup plus long et fastidieux que si j’avais quelqu’un pour m’assister. Peu importe, je suis quelqu’un de vaillant et de persévérant, ce n’est pas quelques difficultés qui vont m’arrêter. J’en ai vu d’autres !

Quand tu oublies ce pourquoi tu te prends en photo

C’est un peu ce qui m’est arrivé en jouant avec mes lumières… Je me disais :

– Ha oui ! Comme ça ça va créer des contrastes intéressants !

ou

– Oh yeah ! Ça va être ténébreux, percutant !

Donc, je prends des clichés en oubliant que je suis auteur de livres jeunesse. Je prends des photos comme si j’étais un chanteur de death métal. C’est ça qui arrive quand tu écoutes de la musique obscure en travaillant j’imagine…

Une fois satisfait, je remballe mon équipement. D’ailleurs, je le déballe et le remballe de moins en moins souvent, et à chaque fois je me dis que la photo me manque un peu. Ça fait du bien d’en faire une fois de temps en temps.

Enfin, j’importe tout ça dans mon iPad et j’utilise un nouveau logiciel que je me suis acheté : Affinity Photo. Je gosse avec le nouveau logiciel et je suis épaté de sa puissance vu le prix presque dérisoire de 20$ pour le posséder à vie contrairement à Photoshop qui peut mettre des gens dans la rue. Oui oui ! Combien de vagabonds sont d’anciens photographes qui ne pouvaient plus payer leur abonnement Adobe ? Je sais, surement zéro…

Mais ça a l’air de quoi tes photos inutilisables ?

Bien voilà !

Jonathan Simard dark
Moi comme si j’étais un magicien démoniaque
Jon Epic
Moi comme si j’allais affronter une armée d’envahisseurs quelconques

Moi je les aime bien ! J’étais même super fier jusqu’à ce que je montre ça à ma femme. Ma femme, elle n’est pas volage ou  instable mentalement comme moi. Elle est un menhir ancestral, imperturbable et stable. À côté d’elle, les pyramides de Gizeh sont des château de cartes. Elle regarde ça et me largue la bombe :

– Ça, c’est ton idée de génie pour vendre des livres pour enfants ?

– Eh… Bien c’est surtout pour utiliser comme photo de profil sur ma page et mon blog…

– … pour vendre des livres à des enfants. Les parents qui vont aller s’informer sur toi vont voir ça et sentir que l’esprit de leur enfant est entre de bonnes mains avec tes livres, c’est certain.

– … j’ai pas vu ça comme ça…

– Je vois ça. Là, tu a passé un avant-midi au complet là dessus pour finalement te retrouver juste avec des photos inutilisables ?

– …(yeux de poisson mort)…

– En fait, tes photos sont justes laides. Tu t’es pas rasé les cheveux, tu ne t’es pas trimmé la barbe, tu as l’air d’un itinérant mal propre ! Tu me fais honte, je ne peux pas croire que j’ai fait des enfants avec toi !

– …(yeux de poisson mort)…

Ça c’est mon « special move » contre ma femme : Les yeux de poisson mort. Ça coupe court à toute argumentation. Mon cerveau se met juste à « off » et capitule.

Sauf que ça reste que je suis un tête de cochon. Je vais les utiliser quand même, en attendant de me faire un autre shooting. J’ai encore dix jours en avant de moi. Dix jours avant ma présence au salon du livre du Saguenay Lac St-Jean. Dix jours avant d’affronter mon destin. D’ailleurs, je vous reviendrai avec les dates et les heures de ma présence au salon. Restez à l’affût et à la prochaine !

Laissez un commentaire pertinent de préférence...

%d blogueurs aiment cette page :